Ces objets ont une âme

Amoureuse de ces objets anciens, de ces objets qui ont vécu et qui ont une histoire, c’est la tendance que l’on souhaite donner à notre ferme et à juste titre. Elle nous inspire tant d’idées mais surtout celle de conserver et de faire revivre. Non, nous n’avons pas la volonté d’en faire un musée, mais simplement de trouver le bon équilibre entre l’ancien et le contemporain.  Ces petites touches rétro ici et là qui rappelleront que notre ferme a une histoire, que ces objets ont une âme.

Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, j’ai cette sorte de nostalgie du passé, une époque où l’on savait réparer, réutiliser, nos grands-parents fabriquaient, rafistolaient, usaient. Une époque rassurante où l’on ne jetait pas au moindre défaut ou sous l’effet des tendances, où l’on ne sur-consommait pas comme aujourd’hui. 

Ces objets du passé ont quelque chose de rassurant, comme des repères, dans un monde en perpétuel changement. Ils ont tous une histoire à raconter et celle que je m’apprête à vous livrer parle d’un lit de poupée !

Flânant sur le bon coin pour la première fois depuis bien longtemps je me suis mise en quête d’un landau décoratif mais que je souhaitais ancien pour une future chambre d’enfant. Je ne savais pas comment il devait être, je voulais seulement qu’il me rappelle une époque passée.

Une faute d’orthographe au mot landau dans le titre de l’annonce que j’avais moi-même commise par inadvertance lors de ma recherche m’a permis de tomber dessus. Et comme le hasard fait bien les choses, il se trouvait dans la même rue que notre ancien appartement, j’avais pourtant établi ma recherche dans toute la région, mais il était là, à cinq minutes de moi. L’annonce était en ligne depuis 48 heures et je savais qu’elle ne resterait pas longtemps lorsque j’ai découvert l’histoire de cette marque de…jouet !

dejou_933

« Les jouets Dejou sont des jouets en bois, construits entre les années 1937 et 1985, à plus de 300 000 exemplaires. Leur morphologie sobre et robuste, leurs déclinaisons chromatiques, leurs grandes dimensions (de 30 à 60 cm en moyenne), les rendent aisément identifiables. Aujourd’hui, ils sont activement recherchés par les collectionneurs. Cette marque fabriquait deux grandes familles de jouets: les moyens de locomotion et le mobilier pour poupée !

 

 

 

L’entreprise auvergnate, née en 1872, fabriquait initialement des meubles et des ustensiles en bois (poignées d’ombrelle, de parapluie, porte-manteaux, manches, matériel pour campeurs, tables, tableaux…). Vers 1935, l’entreprise réorienta une partie de sa production vers la fabrication de jouets. Selon la saison, Dejou modifiait ses machines pour pouvoir produire avant Noël des camions, des grues, des tracteurs etc. Après les fêtes, elle revenait à sa sa fabrication traditionnelle.

Parmi les premiers jouets fabriqués dans les années 1940, l’ « Attelage Auvergnat », un char tiré par deux bœufs, qui conduira cette reconversion saisonnière au succès, pendant plus de 30 ans.

dejou_907_attelage_auvergnatt_catalogue54_2

De 1937 à 1985, Dejou produit plus d’une centaine de modèles de jouets différents en bois : aux débuts, charrettes fourragères, tombereaux tractés par des chevaux, auxquels succèdent camions, grues, trains, tracteurs, etc. avec, en parallèle, du mobilier pour poupées : lits, meubles, voitures, etc.

 

 


Dans les années quatre-vingts, le secteur du bois, les industries du meuble et celles du jouet traditionnel, concurrencées par les matériaux plastiques et les fabrications étrangères à moindre coût, traversent une crise sans précédent. En 
1985, l’entreprise Dejou ferme ses portes. »

Voilà l’histoire de ce petit lit de poupée chiné sur le bon coin et datant vraisemblablement des années 60′. La dame me l’ayant vendu l’avait reçu en cadeau étant enfant et l’avait conservé pour sa petite fille, aujourd’hui trop grande pour jouer à la poupée. 

FullSizeRender

Son look simple, épuré, son aspect très rétro en fera un superbe objet déco dans une future chambre d’enfant, il n’est pas marqué par une couleur ou des lignes trop « féminines », c’est aussi ce que j’adore. Il conviendra tout aussi bien à une petite fille qu’à un petit garçon. Il ne manquera qu’un matelas et un coussin que je confectionnerai (enfin j’essaierai) comme d’autres l’ont déjà fait : La Petite Factory de Julie, Mes Petites Puces, Brocante Lab, La Broc’ Bacott’

 

 

Quels sont ces objets qui ont une histoire du côté de chez vous ?

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *